Actualité, Ecologie, France, Paris

Conférence pour le climat et autres foutaises

Bonsoir mes enfants,

Un petit mot pour vous parler de la COP21 qui se tient, depuis deux jours, à Paris. Cette réunion exceptionnelle réunit plus de 190 chefs d’Etats pour parler climat. A l’heure à laquelle j’écris ces lignes une chose est avérée : notre planète se réchauffe de plus en plus, notamment à cause de l’activité humaine, et, si l’on ne fait rien pour enrayer ce phénomène, le niveau des mers et océans va monter au point de submerger des zones actuellement habitées de plus, de plus en plus de superficie planétaire sera occupée par des zones sèches (des déserts par exemple) accroissant, de fait, les inégalités des humains dans les accès à l’eau et à la nourriture. Et ce sans compter les phénomènes climatiques que l’on ne sait pas prévoir.

Dans ce sens la COP21 pourrait sembler une très bonne idée mais…fait

Mais c’est oublier que le nombre 21 nous indique que c’est la vingt-et-unième du nom et que, à raison d’une par an, rien n’a changé. C’est oublier également que cet évènement est sponsorisé par certains des plus grands pollueurs français (industrie pétrochimique, industrie nucléaire, banques les soutenant, géants du BTP,…).

Que je vous explique le principal objectif affiché : limiter l’augmentation de la température atmosphérique terrestre moyenne de 2 degrés d’ici… 35 ans ! Petite précision : les climatologues les plus réputés prévoient aujourd’hui qu’à +2°C le niveau des mers et océans montera de 40 à 50 centimètre recouvrant déjà certaines parties du globe aujourd’hui habitées. A +3°C ce devrait être une montée située entre 70 et 100 cm.

Petits problèmes : Les Etats-Unis d’Amérique ont d’ors et déjà annoncé qu’il n’accepteraient aucune mesure juridiquement contraignante… Donc on doit se fier à leur bonne parole…. Dans le même temps on apprenait que la République Populaire de Chine avait trafiqué ses chiffre concernant ses émissions de CO2 durant plusieurs années sans que personne ne s’en aperçoive (plus de 600 millions de tonnes de combustion de charbon par an passées sous silence)….

La Chine, parlons-en : une population en constante hausse qui, par le coût de sa main d’oeuvre permet aux pays riches d’importer à foison et leur permet également de se montrer vertueux sur leurs dépenses énergétiques ! C’est simple, la France, par exemple, n’a quasiment plus d’industrie polluante sur son sol et fait fonctionner les importations de produits asiatiques à plein régime !

Et zut ! On nous parle d’émission de gaz à effets de serre en dissociant cette partie de l’écologie de tout le reste ! Gagez que l’on va nous dire que la Chine va abandonner ses centrales électriques au charbon et se mettre au nucléaire (dont on ne sait que faire des déchets soit dit en passant) ! Que l’on va nous dire que les constructeurs automobiles privilégieront les moteurs électriques (ou devrais-je dire nucléaires)…. et toutes sortes de joyeusetés ! Ho, en admettant qu’ils trouvent un accord concernant le climat, le reste sera passé à la trappe, mais ce n’est pas grave : les générations futures (la votre, celle de vos enfants, de vos petits-enfants) s’en occuperont ! Foutaises !

En vérité il n’y a que trois solutions à privilégier et à combiner mais qui vont à l’encontre de tous les modèles économiques actuels :

1/ faire disparaître la société dite « de consommation »: Comment vous expliquer ? Aujourd’hui, mondialisation oblige, on nous incite fortement à jeter tout ce qui ne fonctionne plus sous le « délicieux » prétexte que réparer coûte plus cher que de changer ! Votre voiture a un joint défaillant ? Changez tout le bloc contenant le joint, ça vous coûtera moins cher ! Votre téléphone est en panne ? Rachetez en un, ça vous coûtera moins cher ! Pire : Votre imprimante a ses cartouchez d’encre vides ? Rachetez une imprimante, elle est livrée avec des cartouches neuve et vous coûtera moins cher (petite explication : les fabricants font passer leurs coûts de recherche et de développement sur le coût des consommables et non de la machine elle-même) ! Et que dire des téléphones portables et des ordinateurs qui demandent des mises à niveau régulière soit par obsolescence soit par effet de mode ?

Cette société de consommation doit disparaître au profit d’une société dans laquelle une acquisition, que ce soit celle d’une bassine, d’une voiture ou d’un téléphone, devra se baser sur la longévité du produit ! Certes les grosses entreprises perdront des sous mais vu ce qu’ils engrangent aujourd’hui…

2/il va falloir se rendre compte, à un moment ou un autre, que les humains sont de plus en plus nombreux et puisent, par conséquent de plus en plus dans les réserves disponibles de la planète. Par exemple, cette année 2015, au mois de septembre nous avions « mangé » tout ce que la nature met un an à produire. Une solution (autant aux crises écologiques que sociétales) doit passer par une diminution d’être humains sur notre belle planète ! Attention, je ne parle pas ici de guerre ou d’extermination massive de tout autre ordre ! Ce que je propose c’est que l’on reprenne le principe des allocations familiales au niveau mondiale mais… qu’on l’inverse ! Je sais, c’est facile pour moi, vous êtes 3 enfants à la maison… Mais je propose qu’on offre une allocation aux familles pour le premier enfants et qu’on les diminue à chaque enfant supplémentaire, que les différents gouvernements se mettent d’accord pour tous en faire autant et limiter, dans un premier temps pour, par exemple 20 ans cette expérience : incitons chaque adulte à n’engendrer qu’un demi enfant par personne (donc un par couple)! La population aura moins de besoins, la Terre se régénérera plus vite. Certes, certains principes comme celui des retraites risquent d’en pâtir un temps mais moins de population = moins de chômage = plus de cotisants = moins d’allocations chômage….

3/Enfin la troisième et non la moindre consistera à surtaxer (à 100 voir 200%) tout produit vendu dans chaque pays et produit ailleurs, y compris pour les entreprises nationales aillant effectué des délocalisations. Pour vous expliquer revenons à l’industrie chinoise qui produit tant de CO2… Certes la pollution est délocalisée, mais que dire des avions, paquebots,… qui amènent tous ces produits à nos frontières ? Sont-ils à voile ? Certes pas !

 

La suite de mes réflexions sur le sujet demain…

 

 

Votre papa qui vous aime et s’inquiète grandement pour votre avenir, celui de vos enfants, de vos petits-enfants,….

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Chez davi oliveira |
Citoyen42 |
Sssssarah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jolavalloire2016
| Le roselin
| BlogD'unJeune